Le Compiégnois


En 1810, Napoléon épouse Marie-Louise à Compiègne, et Carême, célèbre cuisinier de l’époque, invente pour l’occasion une pâtisserie à base d’ananas: le  » Compiégnois « . Quelques années plus tard, Escoffier, chef de cuisine de l’hôtel Savoye à Londres, concocte pour rendre hommage à la ravissante soprano australienne, Nellie Melba, une douceur à base de pêche. Et le dessert éponyme est né…

Ce petit ouvrage livre ainsi le secret de baptême de plus de 50 recettes plus ou moins célèbres, et si la légende s’est parfois glissée dans ces anecdotes, les recettes qui les accompagnent sont, elles, bien réelles. De quoi cuisiner autrement, entre petite et grande histoire.
Au menu: hachis Parmentier, navarin d’agneau, omelette de Bizet, tarte tatin…

Laisser un commentaire